loading
loading
l'atelier coup d'éclat présente ....
Mosaïques à Saint Cloud
Escale zébrée !
Anamorphose IMA
le petit poucet
Zone de Nuit Protégée
dépliage nocturne
luxe, calme et volupté
promenade-miroir
SIGN (AU) SIGNalétique AUgmentée
on a marché sur la lune !
4 Mikados pour 2 équipes
autour du port ...
décomposée ..
INES !!
 " Inoubliable surprise " David Lachapelle 2009
Centre Hospitalier de Villeneuve St Georges
SDAL de St Ouen

« ANTIBES : le projet Marenda-Lacan trouve la maîtrise d’oeuvre de ses espaces publics : Egis / Atelier Coup d’Eclat / Jean-Louis Durochat. »

 Un article paru dans Cadre de Ville !!  

« Antibes : le projet Marenda-Lacan trouve la maîtrise d’oeuvre de ses espaces publics

A la jonction de la vieille ville et du port, la SPL Antibes Aménagement (SPLAA) s’associe les services d’Egis Villes et Transports, aux côtés de l’Atelier Coup d’Eclat et du paysagiste Jean-Louis Durochat. Tandis que la désignation des opérateurs immobiliers est attendue d’ici peu, cette désignation marque une nouvelle avancée dans le projet urbain dont les premiers travaux doivent débuter fin 2017.

La SPLA Antipolis Avenir (SPLAA) a été désignée aménageur il y a tout juste un an pour mener le projet remis à plat depuis 2013 par le groupement Tangram Architectes / Agence Guillermin / A&TU / Oasiis, retenue à l’issue d’un dialogue compétitif. Tandis que le concessionnaire anime le dernier tour de table auprès des opérateurs candidats, le projet trouve la maîtrise d’oeuvre de ses espaces publics : le groupement Egis / Atelier Coup d’Eclat / Jean-Louis Durochat.

Depuis la reprise en main des études par l’équipe Tangram, le projet est repassé à travers les étapes de concertation, de création de ZAC, et a entamé son processus de déclaration de projet fin 2015. Objectif : vivifier et densifier l’espace Marenda-Lacan, en en faisant une articulation entre la vieille ville et le port. Conçu autour des contraintes (un parking en sous-sol et un bâtiment historique à conserver), le projet intègre la réalisation d’un grand complexe cinématographique, de nouveaux logements familiaux, et de nouvelles surfaces commerciales.

 

antibes-marenda-lacan-2                  antibes-marenda-lacan

Les premiers promoteurs bientôt désignés

En mai dernier, l’aménageur lançait un appel à promoteurs pour les trois premiers lots. En plus du promoteur/investisseur et de leur équipe de conception, les candidats étaient invités à s’entourer d’un gestionnaire de commerce, ainsi que d’un exploitant pour le cinéma. En tout, à l’échelle des lots A, A1 et B1, quelques 21 000 m² de surfaces de plancher seront à construire à partir de fin 2017. Des programmes qui contiendront, en fonction des propositions, du commerce (entre 4 500 m² et 5 500 m²) et du logement (entre 12 000 m² et 13 000 m², dont 35% de logements sociaux). Prix de cession de l’ensemble des terrains : 13,8 millions d’euros. Le complexe cinématographique serait le premier à partir en travaux, dès la fin 2017. Ses surfaces oscilleraient quant à elles entre 3 000 m² et 4 000 m² de SDP. Les autres programmes débuteraient à partir de 2018, pour des livraisons à compter du deuxième trimestre 2020. Le choix définitif avait été annoncé pour le mois d’octobre 2016 à l’issue d’un processus de consultation en trois phases. Hugo Christy « 

06 octobre 2016 Posted By : admin 0 Comments

Related posts

Leave a Reply